« Je suis heureux et fier d’être le Premier secrétaire de ce grand parti et je suis heureux et fier de faire campagne avec Raphaël Glucksmann et Place publique »

Olivier Faure

 La division de la gauche et des écologistes est un tapis rouge déroulé sous les pieds des libéraux et des nationalistes. Dès août dernier, j’ai appelé à engager une démarche de rassemblement autour de combats communs de la gauche. 

La division nous impuissante collectivement quand le contexte politique nous commande de dépasser nos querelles, nos conflits, nos égos.

Notre responsabilité aujourd’hui est d’ouvrir la voie du rassemblement de tous les citoyens pro-européens, socialistes, écologistes, féministes, radicaux, progressistes, qui attendent de retrouver une force capable de porter leurs espérances. C’est le mandat que vous m’avez donné lors de notre dernier Conseil national en janvier. C’est ce à quoi j’ai œuvré ces derniers mois. 

Cette stratégie de rassemblement est la seule option qui permet de répondre à l’attente politique des Françaises et des Français : répondre au besoin de gauche en France et en Europe. C’est notre responsabilité.

Alors je lis et j’entends les doutes. Sans les partager, je peux les comprendre. Raphaël Glucksmann n’est pas socialiste ? C’est exact. Mais il incarne aujourd’hui la volonté de rassemblement autour d’une gauche qui n’accepte pas qu’on lui présente les désordres du monde comme une fatalité. 

Pourquoi ne pas se rassembler derrière un socialiste ? Parce qu’il n’est plus temps de donner la leçon, mais bien de donner l’exemple. Le rassemblement, tout le monde en parle mais chacun pose comme préalable d’être le premier. Le résultat, c’est que rien n’avance. Il faut avancer. Nous savons le faire localement, pourquoi ne pourrions-nous pas le porter nationalement ?

C’est une rupture avec le passé ? C’est vrai, ce n’est pas « comme avant ». Mais ce n’est pas un effacement. Notre ouverture aux autres est même la condition de notre renaissance. Ne craignons pas je ne sais quelle dilution de notre parti centenaire dans un jeune mouvement issu de la société civile. Gardons confiance en nous, en ce que nous sommes et ce que nous portons. 

Chers camarades, soyez fiers, fiers d’ouvrir avec d’autres une espérance nouvelle à gauche. Pour cela, il faut regrouper nos forces plutôt que d’offrir le spectacle d’un parti replié sur lui-même. Utilisons nos talents pour porter ce que nous sommes, pour faire campagne ensemble, pour convaincre ensemble !

Déjà, Nouvelle Donne avec Pierre Larrouturou, qui promeut, avec Jean Jouzel, le pacte finance-climat, et Aurore Lalucq, la porte-parole de Génération.s, ont décidé de nous rejoindre. D’autres suivront. La dynamique du rassemblement est enclenchée. Ce rassemblement peut conduire notre liste à être en tête de la gauche le 26 mai. 

ELECTIONS EUROPEENNES

001

It’s Time

Retour en images des derniers jours au Parlement européen à Strasbourg et Bruxelles et aussi à Angers, Paris, Les Lillas, mais aussi Berlin, Toulouse, Nantes, Suresnes, Pontoise, Poitiers, Charleville Mézières

 

Pour visionner la vidéo

002

Regard sur les élections européennes

Je vous invite à écouter La Matinale d’Euradio dans laquelle j’ai été interviewée par Simon Marty sur les prochaines élections européennes et les projections pour le Parlement européen.

 

Pour écouter

 003

Européennes: la gauche continue à rechercher l’union

Je vous invite à lire l’article du Figaro sur les alliances possibles lors des prochaines élections européennes: je suis favorable aux primaires, sur le principe. Mais la votation citoyenne proposée par Benoît Hamon, c’est non.

 

Pour lire la suite

 004

« Pas de votation à 100 jours d’une élection ! »

Je vous invite à lire mon interview pour Ouest France lors de mon déplacement à Angers le mardi 19 février pour présenter mon livre « Des Roses dans les Etoiles » et mener une réunion européenne sur mon bilan de mandat et les prochaines élections.

 

Pour lire la suite

 005

Les eurodéputés français, ces mal-aimés du gouvernement Macron ?

Plusieurs eurodéputés français, de différents groupes politiques, sont mécontents d'être tenus à l'écart des grandes orientations européennes par leur gouvernement. Je vous invite à lire l’article de Bruxelles2Pro dans lequel je suis citée.

 

Pour lire la suite

 006

Plus de 100 députés de tous les coins de l'UE signent une lettre sincère demandant aux Britanniques de réexaminer le Brexit

Je vous invite à lire la lettre publiée sur le site Independant et que j’ai cosignée avec plus de 100 députés européens, pour appeler à un nouveau référendum au Royaume-Uni.

 

Pour lire la suite

TRANSPARENCE

 007

La fille de Vladimir Poutine stagiaire au Parlement européen


Une fille du porte-parole de Vladimir Poutine, Elizaveta Peskova, est en stage au Parlement européen, a indiqué lundi à l'AFP son employeur Aymeric Chauprade, ancien Front national devenu indépendant. Le Kremlin parle d'une "pratique normale".

 

Pour lire la suite

 008

Une fille du porte-parole de Poutine stagiaire de Chauprade

L'ex-conseiller pour les affaires internationales de Marine Le Pen assure que la jeune femme n'avait aucun accès à des documents sensibles. Retrouvez dans cet article du Point ma réaction sur le sujet.

 

Pour lire la suite

 009

Une fille du porte-parole de Poutine en stage au Parlement européen

« C’est extrêmement choquant. La fille du porte-parole du Kremlin n’est pas n’importe quelle personne. Je suis surprise que ce recrutement ait été validé par les services du Parlement ». Je vous invite à retrouver la réaction sur le sujet dans l’article d’Euractiv.

 

Pour lire la suite

 010

Une fille du porte-parole de Poutine stagiaire d'Aymeric Chauprade au Parlement européen

Une fille du porte-parole de Vladimir Poutine, Elizaveta Peskova, est en stage au Parlement européen, a indiqué ce lundi 25 février à l'AFP son employeur Aymeric Chauprade, ex-conseiller pour les affaires internationales de Marine Le Pen ;

 

Pour lire la suite

UNE EUROPE SOCIALE ET ECOLOGIQUE

 Protection des chauffeurs routiers

 011

Rencontre : La vie trépidante d’une députée européenne spécialiste des transports


Je vous invite à lire l’article de Jean-Yves Kerbat publié sur le site Transportissimo dans lequel je reviens sur les péages routiers européens et sur le transport routier dans le cadre du Paquet mobilité.

 

Pour lire la suite

 

 Pollution

 
 012

Pollution : la Commission européenne doit respecter et faire appliquer la décision de la Justice européenne !

Ce mercredi 21 février, j’ai interpellé la Commissaire Bienkowska sur les suites données au scandale du Dieselgate.

 

Pour lire la suite

 

Voir la vidéo de mon intervention

 
 

Droit d'auteur

 
 013

Droit d’auteur : une étape de plus franchie en commission des affaires juridiques

La commission des affaires juridiques (JURI) a adopté mardi 26 février, par 16 voix contre 9, la réforme du droit d’auteur issue des négociations entre le Parlement, le Conseil et la Commission;

 

Pour lire la suite

 

 Cannabis

 
 014

 La France a-t-elle du retard dans la culture du cannabis ?


Jeudi 28 février j’ai participé à l’émission de TvAgri sur la culture du cannabis en France, en présence de Anne-Yvonne Le Dain, Présidente du comité scientifique de l’Agora des savoirs et Nacer Lalam, spécialiste de l’économie des drogues ;

 

Pour voir l'émission

OUI L'EUROPE CA VOUS INTERESSE !

 015

L’Europe en débat

Dimanche 23 février j’ai représenté le parti socialiste lors du débat Europe organisé par l'Union Nationale Lycéenne à Bobigny ; la réunion s’est déroulée en présence de représentants d’autres partis. Je vous invite à visionner les débats que nous avons eus ;

 

Pour visionner la vidéo

 

Retrouvez mon agenda parlementaire ici 

 
Antisémitisme

Notre responsabilité, c'est d’être au rendez-vous dès que la République est menacée. Face à la hausse spectaculaire des actes antisémites (+74% en un an), aux dégradations des arbres plantés en mémoire d’Ilan Halimi et aux portraits de Simone Viel, aux tags sur la devanture d’une enseigne de restauration, nous devons agir )

C'est pourquoi, mardi 12 février, à l’Assemblée Nationale, Olivier Faure a rappelé que « l’antisémitisme n’est pas l’affaire des juifs. C’est l’affaire de toute la nation ». Il a lancé un appel à la mobilisation de toutes les forces républicaines pour affirmer que l’antisémitisme est un délit et que nous devons dire clairement : Ça suffit !

A l’initiative du Parti socialiste, plus de 20 organisations politiques, de droite comme de gauche se sont associées autour de la déclaration commune « ça suffit : l’appel à l’union contre l’antisémitisme ». Ensemble, nous vous invitons à un grand rassemblement place de la République, mardi 19 février, à 19 heures. Soyons nombreux !
 

Dès le 6 novembre, le Bureau national du Parti socialiste exprimait son soutien aux "Français qui défendent leur pouvoir d’achat" et demandait l’organisation d’une conférence nationale sur le financement de la transition écologique. C'était avant les premiers blocages de ronds-points et les premières manifestations.

Le 2 décembre, Olivier Faure et les présidents des groupes parlementaires écrivaient au Président de la République pour l'exhorter à rétablir l'ordre après les premières violences et à entendre la demande de justice sociale qui émanait du mouvement. Dès le lendemain, une proposition de loi était déposée à l'Assemblée nationale (consultable ici) qui propose :

  • le rétablissement de l'ISF, 
  • une nouvelle version du chèque énergie pour aider 3,7 millions de nos compatriotes à répondre aux enjeux de la transition écologique, 
  • une augmentation de la prime d'activité, 
  • l'indexation des pensions de retraite de base sur l'inflation, 
  • une limitation de la hausse de la CSG pour les plus hautes retraites...

Autant de mesures financées par la taxation sur les revenus mobiliers comme les dividendes. Il aura fallu attendre le 10 décembre pour que le Président de la République annonce enfin quelques premières mesures pour répondre à l'attente de justice sociale du pays et lance un grand débat national. 

Parti républicain, le PS participe à cet exercice démocratique pour y porter, en responsabilité, des propositions concrètes permettant une issue à la crise que traverse notre pays depuis maintenant plusieurs mois. Nous encourageons également les Français à s'emparer de la question de la pauvreté en participant sur notre plateforme collaborative La Ruche aux échanges sur cet enjeu de première importance. Nous sommes enfin très attentifs aux conditions d'exercice du grand débat en participant au comité de suivi : il s'agit de s'assurer que le grand débat se déroule dans des conditions honnêtes et impartiales et que la restitution des débats sera conforme aux sujets dont se seront emparés les Français.
ISF

Le Président n’entend pas l’exigence de justice fiscale qui monte du pays. Les efforts sont toujours pour les mêmes, les cadeaux fiscaux aussi.

Le Président ne veut pas rétablir l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. Les socialistes pensent que les Français·e·s doivent être consulté·e·s par référendum avec une question simple : êtes-vous favorable au rétablissement de l’ISF ?

Il existe aujourd’hui une possibilité d’obtenir cela grâce au Référendum d'Initiative Partagée (RIP).

Rappelons que l'assiette de l'ISF ne prenait pas en compte les trois quarts des montants investis dans le capital des PME lorsqu'il ne s'agissait pas de placements spéculatifs et donc que cet argument donné par Emmanuel Macron pour justifier cette suppression est fallacieux.

Il faut d’abord réunir la signature de 185 parlementaires, puis celle de 4,7 millions de Français·e·s. Aujourd'hui, ce sont déjà 161 parlementaires qui se sont mobilisés : il en reste encore 24 à convaincre ! 

Dès la première étape, nous avons besoin de vous pour interpeller vos députés et sénateurs. Vous pouvez vous rendre sur la plateforme participative www.referendum-isf.fr vous permet d’écrire directement à vos élus en entrant simplement votre adresse.

Chaque voix compte, faites-vous entendre !