ISF

Le Président n’entend pas l’exigence de justice fiscale qui monte du pays. Les efforts sont toujours pour les mêmes, les cadeaux fiscaux aussi.

Le Président ne veut pas rétablir l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. Les socialistes pensent que les Français·e·s doivent être consulté·e·s par référendum avec une question simple : êtes-vous favorable au rétablissement de l’ISF ?

Il existe aujourd’hui une possibilité d’obtenir cela grâce au Référendum d'Initiative Partagée (RIP).

Rappelons que l'assiette de l'ISF ne prenait pas en compte les trois quarts des montants investis dans le capital des PME lorsqu'il ne s'agissait pas de placements spéculatifs et donc que cet argument donné par Emmanuel Macron pour justifier cette suppression est fallacieux.

Il faut d’abord réunir la signature de 185 parlementaires, puis celle de 4,7 millions de Français·e·s. Aujourd'hui, ce sont déjà 161 parlementaires qui se sont mobilisés : il en reste encore 24 à convaincre ! 

Dès la première étape, nous avons besoin de vous pour interpeller vos députés et sénateurs. Vous pouvez vous rendre sur la plateforme participative www.referendum-isf.fr vous permet d’écrire directement à vos élus en entrant simplement votre adresse.

Chaque voix compte, faites-vous entendre !