Ces statistiques ne font pas l’affaire du gouvernement qui veut croire que le pays est entré dans « une phase d’accélération ».

Accélération certes mais des déficits, des cadeaux fiscaux et non pas de la croissance !

Après avoir adopté, cet été le paquet fiscal en faveur des plus riches (-15 milliards d’euros de recettes) on nous demande de payer l’augmentation de la dette, le gouffre de la sécurité sociale et la croissance atone, par le biais des franchises médicales ou par une TVA sociale à venir.

N’ayons aucun doute, Nicolas Sarkozy n’hésitera pas, une fois les municipales passées, à mettre en place un plan d’austérité dont les classes moyennes seront les premières victimes.

 

A Élancourt à vos cotés nous défendrons votre pouvoir d’achat au niveau local