"On a un gouvernement qui devait être le gouvernement de l'apaisement (...)
Ce gouvernement a fait le choix d'une stratégie de tension permanente" analyse
 
Olivier Faure, Premier secrétaire du PS